top of page

EN EXPÈDITION POUR PPP: ÉTAPE 4

Normandie, Septembre 2021





"Un ciel immense, une plage à perte de vue, une histoire poignante… et CRAAAAC! Je suis à Utah Beach en Normandie et je viens de marcher sur une bouteille plastique enfouie dans le sable.


Je suis ramené à la réalité de ma journée. Aujourd’hui, le vent souffle et la mer n’est pas favorable au seatrekking, je vais donc parcourir la silice étincelante à pied pour le programme de recherche Européen INTERREG Manche “Preventing Plastic Pollution”.


Plus précisément, je vais collecter et inventorier les déchets marins échoués sur plusieurs sections de plage afin d’aider à la compréhension du problème des macro-plastiques dans les océans.


Rapidement je trouve des bouteilles plastiques, des emballages alimentaires, des bidons, des filets, de cordages, des ballons de fête, des objets qui ont dérivés de loin aussi … et des dizaines de filets et crochets d’ostréiculture détachés des fermes locales et venus s’échouer sur la laisse de mer et en haut de la plage.


Le spectacle est désolant alors que je vois les ostréiculteurs affairés allant et venant dans leurs tracteurs à la même cadence que les chevaux des haras voisins galopent sur le sable dur du rivage.


Le spectacle est un peu surréaliste, la construction orthogonale: randonneurs, cavaliers et montures caressant gentiment le rivage pour recueillir les bienfaits naturels qu’apporte l’océan – et les exploitants extrayant à grand renforts leur production perpendiculairement à la plage.

Moi je suis là, immobile, mes sacs remplis de déchets dans les mains, observant ce ballet très contemporain et très symbolique. Mais suis optimiste, convaincu que la prise de conscience est déjà en marche et donc que l’industrie de l’aquaculture n’a pas d’autre choix que de prendre en compte les nouvelles attentes et exigences des consommateurs en matière transparence et de responsabilité environnementale."


Les résultats


Ce jour là je ramasse seul plus de 30 kilos et plus de 400 litres de déchets en quelques heures dans la Baie des Veys.


(Philippe Balch)



bottom of page